Le bon coin
En 1996, un informaticien suédois crée le site web Blocket.se (sv), une plateforme de commerce électronique entre particuliers habitant Skåne, une région du Sud de la Suède. En 2003, l'éditeur norvégien Schibsted débourse 19 millions d’euros pour acquérir la plateforme dont l'audience s'est étendue à tout le territoire suédois2,3. Trois années plus tard, afin d'implanter son service en France, Schibsted scelle un partenariat avec Spir Communication, filiale du groupe Ouest-France et acteur du secteur de la presse gratuite d'annonces4. Le nom « Le Bon Coin » de la version française du site Blocket.se est adopté après un sondage auprès de 400 internautes français. Il s'ajoute à une liste de trente déclinaisons internationales du site suédois (Italie, Espagne, Hongrie, Inde, Brésil, etc.)3. En 2010, Schibsted devient l'unique propriétaire du site d'annonces, rentable depuis 20094,5. L'année suivante, avec 13,7 millions de visiteurs uniques (octobre 2011), Le Bon Coin, qui emploie une trentaine de salariés et affiche un chiffre d'affaires (CA) d'environ quarante millions d'euros, se hisse parmi les quinze sites internet les plus visités en France, devant le site de vente aux enchères américain eBay6. En 2013, son CA atteint 124,3 millions d’euros et son effectif salarial 200 personnes7,4. Fin 2014, la plateforme d'e-commerce met fin à la gratuité d'insertion d'annonces pour les utilisateurs professionnels ; plus de 500 000 offres sont retirées du site en un mois7. Le 15 septembre 2015, Le Bon Coin souffle sa dixième bougie, au Palais Brongniart, à Paris, en présence de François Hollande, alors président de la République française en exercice2.

En 2017, la place de marché Le Bon Coin enregistre 110 millions de transactions commerciales (hors annonces immobilières), d'un montant total de 27 milliards d'euros, en augmentation de plus de 28 % par rapport à l'année précédente. Le site web, classé 6e par Médiamétrie et dont le CA se monte à 257,4 millions d'euros, se positionne deuxième, derrière Airbnb, dans le domaine de la location de vacances entre particuliers8.

En octobre 2017, Le Bon Coin fait l'acquisition d'Agriaffaires, qui se revendique comme le leader de la petite annonces de matériel agricole, présent dans plus de 20 pays9, ainsi que du site d'annonces immobilières A Vendre A Louer, propriété de SoLocal Group10, puis, en novembre 2018, il rachète le site Videdressing, créé en 2009 et spécialisé dans la revente de vêtements et d'accessoires de seconde main11.

Début 2019, après la scission du groupe Shibsted, Le Bon Coin passe sous la coupe d'une nouvelle entité nommée Adevinta12. Adevinta entre en bourse en fanfare le 10 avril 201913.